Rue Prairial : l'e-shop des soins clean pour les bébés et les enfants, de 0 à 12 ans !

Crème solaire enfant : filtres chimiques vs filtres minéraux

Bien choisir la crème solaire de son enfant est primordial pour préserver sa santé et impacter la planète le moins possible. Il existe deux types de filtres utilisés dans les crèmes solaires pour protéger la peau du soleil : les filtres chimiques (aussi appelés “organiques”) et les filtres minéraux (aussi nommés “physiques”). Quelles sont leurs différences ? Pourquoi faut-il privilégier les crèmes solaires minérales ? On vous explique !

Pourquoi est-ce important de choisir une crème solaire sans filtres chimiques pour son enfant ?

Tout d’abord il faut savoir que les filtres chimiques et les filtres minéraux fonctionnent de deux façons différentes.

  • Les filtres chimiques fonctionnent par absorption, c’est-à-dire qu’ ils vont pénétrer dans l’épiderme pour absorber les rayons UV à la place de la peau. Pour être efficaces, les crèmes solaires contenant des filtres chimiques doivent être appliquées au moins une vingtaine de minutes avant l’exposition, le temps que la peau absorbe le produit. Toutefois, les filtres chimiques posent problème pour l’environnement, par exemple ils sont responsables du blanchiment des coraux. En plus de cela, ils sont nocifs pour la santé et connus pour perturber le développement physiologique en agissant sur le système endocrinien.

Quelques noms de filtres chimiques sur les listes INCI : Avobenzone, Benzophenone, Benzophenone-3 et -5, Ethylhexyl Methoxycinnamate, Homosalate, Octocrylene, Oxybenzone (Benzophenone-4), 4-Methylbenzylidene Camphor, Phenylbenzimidazole Sulfonic Acid, l’Octinoxate.

  • Les filtres minéraux, eux, agissent par réflexion c’est-à-dire qu’ ils agissent comme un miroir en se déposant sur la peau pour réfléchir les rayons UV. Ils sont efficaces dès l’application, il n’est donc pas nécessaire d’attendre avant l’exposition. Deux filtres minéraux sont autorisés dans les labels bio : l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane (parfois appelé “Titanium dioxide” sur les listes INCI). Potentiellement cancérigène par inhalation (classé 2B par le CIRC), ce dernier ne pose pas de problème dans les crèmes solaires.

A noter que pour ces deux filtres il faut veiller à ce qu’ils ne soient pas sous forme de nanoparticules. Ce terme désigne des particules ayant une taille comprise entre 1 et 100 nanomètres. Elles ont la capacité de traverser la barrière cutanée, et ensuite de s’accumuler sur les divers organes ou même altérer la barrière hématoencéphalique. La réglementation impose que la mention [NANO] précède les ingrédients concernés. Leur principal point fort est d’atténuer l’effet blanc de la crème solaire sur la peau, que beaucoup n’aime pas. Ainsi les crèmes solaires avec des filtres minéraux sans nano auront un effet blanc sur la peau, donc ne soyez pas surpris.e si votre bébé se transforme en bonhomme de neige. ;-) Il s’agit d’ une alternative plus saine et durable pour protéger la peau de son enfant du soleil.

Quel SPF choisir pour la crème solaire de son enfant ?

Tout d’abord SPF signifie : “sun protector factor”, soit “facteur de protection solaire” en français. Il sert à mesurer l'efficacité et le niveau de protection d’un produit solaire face aux Uvb. En temps normal, vous pouvez choisir votre SPF selon votre phototype. En revanche pour les enfants, le une très haute protection est recommandée et est commune à tous : un indice de protection 50 au minimum !

Bien sûr, pour que la crème solaire soit efficace, il faut que son application soit renouvelée toutes les 2 heures

A titre informatif, voici à quel niveau de protection correspond chaque SPF :

  • SPF 50+ → protection d’environ 98,3% des Uvb
  • SPF 50 → protection d’environ 98% des Uvb
  • SPF 30 → protection d’environ 96,7% des Uvb
  • SPF 15 → protection d’environ 93% des Uvb

Que faire de sa crème solaire lorsqu’elle est périmée ?

Vous retrouvez dans votre salle-de-bain le tube de crème solaire utilisé l’été dernier à la plage avec les enfants et vous vous interrogez sur sa date de péremption. Est-ce que la crème solaire se périme ? La réponse est oui ! Comme tous les cosmétiques après ouverture, une crème solaire a un temps de conservation limité. Celui-ci est indiqué par le petit dessin en forme de pot de cosmétique annoté des mentions “6M” (pour 6 mois), “12M” (12 mois) ... placé généralement au dos du flacon et sur le packaging secondaire. D’autant plus que les crèmes solaires sont souvent exposées à la lumière et à la chaleur lorsque vous les transportez à la piscine ou à la plage l’été.

Si vous vous demandez comment savoir si votre crème solaire est périmée, quelques indices peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Par exemple, la couleur de la crème peut avoir changé, son odeur aussi et sa texture peut devenir plus granuleuse. Il n’est pas recommandé de garder sa crème solaire d’une année sur l’autre car le filtre solaire présent dans la formule perd en efficacité à cause du temps et des facteurs environnementaux (chaleur, humidité, lumière forte ...), cela entraînerait donc une mauvaise protection et des risques de brûlures, coups de soleil sur la peau et vieillissement prématurée.

Notre sélection de crèmes solaires pour enfants :

creme solaire bio bebe

.
-----------------------------------------------------------------------------------------
💌 Vous aimez nos articles ? Rue Prairial glisse chaque mois dans votre boite mails conseils, dossiers cosmétiques, lifestyle et  interviews, en vous inscrivant à notre newsletter ici ! 💌
 -----------------------------------------------------------------------------------------